Le prêtre assassiné, un "homme bon" qui refusait la retraite

Le prêtre assassiné, un "homme bon" qui refusait la retraite

Egorgé mardi à genoux devant son autel par deux jihadistes, le prêtre français Jacques Hamel faisait preuve à 86 ans d'un incroyable dynamisme en refusant toute idée de retraite, selon ses paroissiens et des responsables religieux.12 réactions