Turquie: des purges aux motifs "abusifs et discriminatoires"

Turquie: des purges aux motifs "abusifs et discriminatoires"

Les autorités turques procèdent, depuis la tentative de coup d'Etat militaire de juillet 2016, à une vague de licenciements dans le secteur public, dont de nombreux sont basés sur des motivations "abusives et discriminatoires", et contre lesquels les travailleurs lésés n'ont aucune possibilité de recours efficace, s'inquiète l'ONG Amnesty International dans un rapport publié lundi.

Turquie : Erdogan réélu à la tête du parti au pouvoir

Turquie : Erdogan réélu à la tête du parti au pouvoir

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a été réélu dimanche chef du parti de la Justice et du Développement (AKP) au pouvoir après presque trois ans d'absence, comme prévu par la révision constitutionnelle adoptée par référendum le 16 avril.

Colère d'Ankara après la décision américaine d'armer les Kurdes syriens

Colère d'Ankara après la décision américaine d'armer les Kurdes syriens

La Turquie a laissé éclater sa colère mercredi contre la décision des Etats-Unis d'armer des milices kurdes en Syrie, celles-ci saluant une initiative "historique" qui leur permettra, d'après eux, de vaincre plus rapidement le groupe Etat islamique (EI).

La Turquie, un pays coupé en deux

La Turquie, un pays coupé en deux

En gagnant sur le fil son référendum, Erdogan a aussi amplifié les divisions dans la société. Une majorité de Belgo-Turcs ont voté "oui". L'Europe temporise.

L'UE envisage une "redéfinition" des relations avec la Turquie

L'UE envisage une "redéfinition" des relations avec la Turquie

Le commissaire européen à l'Elargissement, Johannes Hahn, a estimé lundi qu'une "évaluation approfondie des relations" entre l'UE et la Turquie était nécessaire, et peut-être même "une redéfinition" après le référendum augmentant les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan.

"Une stratégie pour la Syrie, M. Trump ?"

"Une stratégie pour la Syrie, M. Trump ?"

Gérald Papy - Le coup de semonce des Etats-Unis au régime de Bachar al-Assad après l'effroyable attaque chimique de Khan Cheikhoun révèle davantage la personnalité de Donald Trump qu'il ne dégage de perspective de solution du conflit syrien.

Turquie-Europe, le risque de rupture

Turquie-Europe, le risque de rupture

Erdogan ne cesse d'invectiver l'Europe, mais ce discours montre les failles du régime d'Ankara. Dorothée Schmid, directrice du programme " Turquie contemporaine " de l'Institut français des relations internationales, analyse les raisons et les dangers de l'escalade.

Conférence à Bruxelles sur l'avenir de la Syrie

Conférence à Bruxelles sur l'avenir de la Syrie

Bruxelles accueille jusqu'à mercredi une conférence internationale sur l'avenir de la Syrie, au moment où il y a peu d'espoir de mettre fin à la guerre qui ensanglante ce pays depuis six ans.

Erdogan qualifie l'Europe d'"alliance des croisés"

Erdogan qualifie l'Europe d'"alliance des croisés"

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié l'Union européenne, à deux semaines du référendum sur la réforme constitutionnelle en Turquie, d'"alliance des croisés". Lors d'un rassemblement dans la capitale Ankara, il a interrogé ses partisans sur le refus essuyé par la Turquie depuis 54 ans dans sa quête d'adhésion à l'Union.

Plus aucun responsable turc en campagne en Allemagne

Plus aucun responsable turc en campagne en Allemagne

Plus aucun responsable turc n'ira défendre en Allemagne le oui au référendum du 16 avril prévoyant un renforcement des pouvoirs du président turc, a annoncé mardi à l'AFP la représentation à l'étranger du parti au pouvoir à Ankara.

Berlin accuse Erdogan d'avoir "franchi une limite"

Berlin accuse Erdogan d'avoir "franchi une limite"

L'Allemagne a reproché au président turc d'avoir "franchi un limite" en accusant personnellement la chancelière allemande Angela Merkel de pratiques "nazies", alors que les relations entre les deux pays ne cessent de s'envenimer.

L'Europe de l'Ouest, réservoir de voix pour Erdogan

L'Europe de l'Ouest, réservoir de voix pour Erdogan

En pleine campagne du référendum sur le renforcement des pouvoirs du président Erdogan, Ankara n'a pas ménagé ses efforts pour rallier les voix des Turcs de l'étranger, quitte à créer une crise avec l'UE, car ils sont en majorité favorables au parti au pouvoir.