Alain Minc : "L'euro ne peut pas mourir"

Alain Minc : "L'euro ne peut pas mourir"

La France vient de perdre son triple A et Nicolas Sarkozy, du terrain dans la course présidentielle. Le chef de l'Etat français n'avait-il pas quasiment lié son sort au maintien de cette note prestigieuse ? Et voilà que ce "trésor national" n'est plus ! L'homme qui a théorisé et popularisé cette dramaturgie s'appelle Alain Minc. N'a-t-il pas répété à l'envi que le président "jouait sa peau" sur le maintien de ces trois lettres ? Depuis 2007, le banquier d'affaires, essayiste, économiste est de ceux que Nicolas Sarkozy écoute. Qu'il s'agisse de supprimer la publicité à la télévision ou de recruter un directeur de campagne. A la fois sarkophile et sarkologue, Minc s'explique ici sur le triple A. Et donne son analyse de la crise de la zone euro et de la présidentielle française.