Après la menace des "revenants" jihadistes pointe celle des "sortants" de prison

Après la menace des "revenants" jihadistes pointe celle des "sortants" de prison

Les services anti-terroristes européens, déjà confrontés à des menaces protéiformes, se préparent à la libération prochaine de centaines de condamnés pour faits de terrorisme islamiste qui ont purgé leurs peines mais vont poser un problème supplémentaire de surveillance.

'L'infiltration du renseignement par des islamistes n'est pas impossible'

'L'infiltration du renseignement par des islamistes n'est pas impossible'

L'infiltration des services de renseignement par des islamistes radicaux n'est pas impossible, selon l'islamologue Alain Grignard, commissaire à la division antiterrorisme de la police fédérale belge. "Il s'agit du phantasme de l'entrisme qui n'est pas dénué de fondement", a-t-il indiqué devant la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de Bruxelles.