Taxation des plus-values : La N-VA déshabille le Premier ministre Charles Michel, selon le PS

Taxation des plus-values : La N-VA déshabille le Premier ministre Charles Michel, selon le PS

"La N-VA n'a pas digéré d'avoir été dépossédée de ses dossiers fiscaux par le Premier ministre qu'elle déshabille aujourd'hui", a observé samedi le député PS Ahmed Laaouej. Ce dernier remarque d'ailleurs que la gestion du premier ministre est remise en cause par deux de ses partenaires après que Bart De Wever et Maggie De Block ont une nouvelle fois fustigé le projet de taxation des plus-values sur actions défendu par le CD&V.17 réactions


Réforme fiscale : Michel rappelle Van Overtveldt à l'ordre

Réforme fiscale : Michel rappelle Van Overtveldt à l'ordre

La proposition sur l'ISOC que le ministre des Finances Johan Van Overtveldt a envoyée pour analyse au conseil supérieur des finances est "un texte qui n'a pas été validé par le gouvernement", a indiqué jeudi à la Chambre le premier ministre Charles Michel, décidé à prendre la main dans les réformes fiscales après des jours d'affrontements entre le ministre N-VA et le vice-premier ministre CD&V Kris Peeters.6 réactions




Destexhe : " Je ne suis pas xénophobe "

Destexhe : " Je ne suis pas xénophobe "

Les propos tenus par le sénateur socialiste Ahmed Laaouej dans la dernière édition du Vif/L'Express, qualifiant Alain Destexhe de "xénophobe", ont vivement fait réagir le député MR incriminé.


" MR et N-VA s'entendent pour saper les bases de la Belgique "

" MR et N-VA s'entendent pour saper les bases de la Belgique "

Ce sont peut-être les leaders politiques bruxellois de demain. Dans l'immédiat, ils fourbissent leurs armes. "Le CDH est chèvre-choutiste", ironise le socialiste Ahmed Laaouej. "On a technicisé à outrance le débat politique", dénonce l'écologiste Zakia Khattabi.


Réforme de la fonction publique : le PS critique la méthode Bogaert

Réforme de la fonction publique : le PS critique la méthode Bogaert

Le parti socialiste du Premier ministre Elio Di Rupo s'est fait l'écho ce jeudi, par la voix du sénateur Ahmed Laaouej, de certaines des critiques formulées dans la pétition signée par 38.000 fonctionnaires opposés à la réforme du secrétaire d'Etat Hendrik Bogaert.