"Le commerce de l'ivoire prospère comme jamais en Afrique centrale"

"Le commerce de l'ivoire prospère comme jamais en Afrique centrale"

Le commerce de l'ivoire est florissant comme jamais en Afrique centrale, favorisé par la corruption, le manque de volonté politique et les réseaux commerciaux internationaux, ressort-il d'un rapport de l'ONG Traffic basé sur des études menés dans les grandes villes du Cameroun, du Congo-Brazzaville, de RDC, du Gabon et de Centrafrique et révélé jeudi par le WWF.

Inquiétude au sujet d'une bactérie typhique super résistante au Congo

Inquiétude au sujet d'une bactérie typhique super résistante au Congo

Des chercheurs de l'Institut de Médecine tropicale d'Anvers (IMT) et de l'Institut national de Recherche biomédicale (INRB) de Kinshasa ont réussi à isoler une salmonelle, soit une bactérie responsable de la fièvre typhoïde, particulièrement résistante chez un enfant de six ans.

Le traité mondial anti-tabac a permis de réduire le tabagisme

Le traité mondial anti-tabac a permis de réduire le tabagisme

Le traité mondial anti-tabac a permis d'obtenir une réduction de 2,5 points des taux de tabagisme dans le monde, mais il reste beaucoup à faire contre ce fléau responsable de près de 6 millions de décès par an dans le monde, selon une étude.

"77 millions de nouveau-nés ne sont pas allaités dans la première heure de vie"

"77 millions de nouveau-nés ne sont pas allaités dans la première heure de vie"

Retarder le début de l'allaitement augmente sérieusement le risque de décès des nourrissons. Or, selon l'Unicef, dans le monde, 77 millions de nouveau-nés -soit un sur deux- ne sont pas allaités au cours de leur première heure de vie. Cela les prive des nutriments indispensables, des anticorps et du contact physique avec leur mère qui les protègent des maladies et de la mort, affirme encore l'UNICEF.

L'Afrique pourrait perdre 20% de ses éléphants en dix ans

L'Afrique pourrait perdre 20% de ses éléphants en dix ans

L'Afrique pourrait perdre un cinquième de ses éléphants dans les dix ans à venir si le braconnage se poursuit au rythme actuel, selon un rapport publié lundi à l'ouverture à Gaborone d'une conférence ministérielle consacrée à la survie du pachyderme.