Pourquoi la presse ne s'intéresse-t-elle pas aux mouvements citoyens ?

Pourquoi la presse ne s'intéresse-t-elle pas aux mouvements citoyens ?

Nicolas Baygert - Selon notre Pythie contemporaine, le "Grand Baromètre" de l'opinion, nous assisterions à une "crise de confiance" vis-à-vis de nos élites. Ainsi, même après la réforme Marcourt, les notes (de confiance) obtenues par le gouvernement fédéral et ceux des entités fédérées demeurent insuffisantes.24 réactions