Syrie - Les rebelles ont utilisé une arme chimique selon le régime

19/03/13 à 11:23 - Mise à jour à 11:23

Source: Le Vif

(Belga) Le régime syrien a accusé mardi les rebelles d'avoir tiré un missile avec une tête chimique dans la province d'Alep (nord) faisant 15 morts, a indiqué l'agence officielle syrienne Sana.

"Les terroristes ont lancé un missile contenant des produits chimiques sur la région de Khan al-Assal dans la province d'Alep, tuant 15 personnes, en majorité des civils", a indiqué Sana. C'est la première fois que le régime du président Bachar al-Assad porte une telle accusation contre "les terroristes", terme désignant dans le vocabulaire officiel les rebelles luttant contre le pouvoir à Damas. La communauté internationale a multiplié les mises en garde à Damas contre le recours aux armes chimiques. Des responsables occidentaux et israéliens ont exprimé la crainte que ces armes ne tombent entre les mains de certaines factions de l'opposition. Début mars, près de 200 soldats et rebelles avaient péri dans la bataille pour la prise de contrôle par les insurgés de l'académie de police à Khan al-Assal, à l'ouest d'Alep. Il y a une semaine, l'armée avait lancé une contre-offensive et avait reprise de grande partie du village, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). En février, l'ONU a estimé à 70.000 le nombre de morts depuis le début de la révolte contre le régime du président Assad il y a deux ans. (MUA)

Nos partenaires