Syrie: les enquêteurs de l'ONU veulent un accès officiel au Conseil de sécurité

11/03/13 à 15:52 - Mise à jour à 15:52

Source: Le Vif

(Belga) Les enquêteurs de l'ONU sur les violences en Syrie ont lancé lundi à Genève un appel pour obtenir un "accès officiel" au Conseil de sécurité afin notamment de lui demander de saisir la Cour pénale internationale (CPI).

"Nous voulons avoir directement accès au Conseil de sécurité et à l'Assemblée générale", a lancé devant les médias le Thaïlandais Vitit Muntarbhorn, l'un des quatre enquêteurs de la Commission, qui a présenté lundi son dernier rapport devant le Conseil des droits de l'homme. Jusqu'à présent, les enquêteurs n'ont pu être entendus que de façon informelle, à deux occasions, par le Conseil de sécurité, a-t-il déploré, demandant un "accès officiel" face à "la multiplication des violations". Les enquêteurs ont expliqué avoir reçu des informations sur 20 massacres -soit des attaques en masse commises à l'encontre de civils ou de soldats hors de combat- qui auraient été commis entre septembre 2012 et janvier 2013. Les enquêteurs ne peuvent pas faire de comparaison avec la période antérieure car ils n'avaient alors pas pour mission d'identifier les massacres. Sur les 20 allégations de massacres, huit ont été corroborés par les enquêteurs, dont six commis par les forces du gouvernement et deux par les forces anti-gouvernementales, a précisé Mme Carla del Ponte, membre de la Commission d'enquête de l'ONU. Les enquêteurs ont une fois de plus appelé le Conseil de sécurité à saisir la Cour pénale internationale (CPI). La Syrie n'ayant pas ratifié le Statut de Rome, fondateur de la CPI, seule une résolution du Conseil de sécurité permettrait de saisir la cour, mais les membres permanents du Conseil de sécurité restent divisés sur la crise syrienne. (NLE)

Nos partenaires