Syrie: les belligérants continuent de restreindre l'accès humanitaire

23/05/14 à 01:43 - Mise à jour à 01:43

Source: Le Vif

(Belga) Les belligérants en Syrie, et en particulier Damas, continuent de restreindre "d'une manière arbitraire" la livraison de l'aide humanitaire et "la situation sur le terrain a empiré", indique le secrétaire général de l'ONU Ba Ki-moon dans un rapport transmis jeudi au Conseil de sécurité.

Syrie: les belligérants continuent de restreindre l'accès humanitaire

Dans ce troisième rapport sur le sujet, qui couvre la période du 22 avril au 19 mai, M. Ban déplore notamment que Damas refuse toujours de laisser les convois humanitaires passer par les frontières de la Syrie avec la Turquie, l'Irak ou la Jordanie, comme le lui demandait la résolution 2139 du Conseil adopté en février. Ces passages transfrontaliers permettraient d'atteindre des milliers de Syriens dans des régions tenues par l'opposition armée, alors que pour le moment ce sont les régions sous contrôle gouvernemental qui reçoivent l'essentiel de l'aide. M. Ban déplore aussi que 241.000 personnes restent assiégées dans des zones tenues par le régime (pour 196.000 d'entre elles) ou par les groupes armés d'opposition (45.000), et que pour 3,5 millions de Syriens au total, "l'accès à l'aide humanitaire reste imprévisible et terriblement insuffisante". De plus, le gouvernement limite davantage encore la circulation des secours depuis l'adoption d'un nouveau règlement le 5 mai, qui impose que les camions soient sous scellés pour passer les points de contrôle. "En dépit de l'adoption de la résolution 2139, la situation sur le terrain a empiré", affirme M. Ban. "Les parties au conflit, en particulier le gouvernement syrien, continuent de refuser l'accès à l'aide humanitaire d'une manière arbitraire et injustifiable". Le Conseil doit débattre du rapport le 29 mai. Pour l'instant, ses 15 membres n'ont pas réussi à se mettre d'accord, surtout en raison de l'opposition de la Russie à toute pression sur Damas. (Belga)

Nos partenaires