Syrie : Le représentant de l'ONU Brahimi rappelle à M. Reynders la division de l'opposition

27/09/12 à 23:20 - Mise à jour à 23:20

Source: Le Vif

(Belga) "Nous savions déjà que l'opposition en Syrie ne formait pas un groupe homogène et était divisée, mais la situation semble encore plus grave que nous ne le pensions", a indiqué jeudi le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, à l'issue d'une rencontre avec Lakhdar Brahimi, le représentant spécial de l'ONU pour la Syrie. M. Reynders lui a présenté la proposition consistant à trouver une solution humanitaire au conflit.

Syrie : Le représentant de l'ONU Brahimi rappelle à M. Reynders la division de l'opposition

M. Brahimi a été désigné représentant spécial après que Kofi Annan, déçu, eut déposé sa démission à la fin août. L'ancien secrétaire général de l'ONU avait développé un plan en six points censé ramener la paix en Syrie, mais il n'a pu compter sur l'assentiment du Conseil de sécurité. "Il est clair que M. Brahimi adopte une autre approche que M. Annan, il est plus pragmatique", a expliqué M. Reynders, qui a rencontré le haut diplomate algérien à New York. "Aussi terrible que cela puisse paraître à dire, M. Brahimi doit prendre le temps de voir ce qui est possible." M. Reynders laisse à M. Brahimi la tâche de trouver une solution politique au conflit syrien. "Nous ne pouvons agir que sur le plan humanitaire. M. Brahimi estime que la proposition consistant à veiller à des standards minimums afin que chaque Syrien ait au moins accès aux soins de santé de base est une bonne idée." Selon M. Brahimi, il n'est pas impossible de s'efforcer à faire "quelque chose" pour aider la population touchée. (GEJ)

Nos partenaires