Syrie: La reporter de guerre japonaise tuée à Alep a reçu neuf balles

26/08/12 à 15:09 - Mise à jour à 15:09

Source: Le Vif

(Belga) La reporter de guerre japonaise tuée en couvrant la rébellion en Syrie a reçu neuf balles dont une fatale dans le cou, a annoncé dimanche la police à l'issue de l'autopsie à Tokyo.

Syrie: La reporter de guerre japonaise tuée à Alep a reçu neuf balles

Mika Yamamoto a vraisemblablement essuyé une rafale de tirs des troupes gouvernementales à Alep, deuxième ville syrienne, confrontée durant ces dernières semaines à un pic de violences. Selon les résultats de l'autopsie qui a duré plus de six heures, Yamamoto a été atteinte de neuf balles dont une au cou qui lui a été fatale, atteignant la moelle épinière, a annoncé une porte-parole de la police japonaise. Le corps de la journaliste a été rapatrié par avion d'Istanbul, accompagné par son collègue de longue date Kazutaka Sato et deux de ses soeurs. Yamamato, 45 ans, est le quatrième journaliste étranger tué en Syrie depuis mars 2011 et le premier reporter tué à Alep. Elle avait couvert de nombreux conflits armés, notamment en Afghanistan et en Irak. Yamamoto est particulièrement connue des téléspéctateurs japonais pour avoir survécu au bombardement par un char américain de l'hôtel Palestine à Bagdad en 2003. Ce bombardement avait tué deux journalistes, l'un de l'agence Reuters et l'autre d'une chaîne de radio espagnole. (PVO)

Nos partenaires