Syrie - la Grande-Bretagne n'est soumise à aucun délai pour décider d'armer les rebelles

28/05/13 à 18:17 - Mise à jour à 18:17

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, a affirmé mardi que la Grande-Bretagne n'était soumise à aucun délai pour décider ou non d'armer les rebelles syriens, après la levée de l'embargo européen sur la livraison d'armes.

Syrie - la Grande-Bretagne n'est soumise à aucun délai pour décider d'armer les rebelles

"Je dois corriger une chose, parce que je sais qu'il y a eu des discussions sur une sorte de délai fixé au mois d'août. Ce n'est pas le cas", a déclaré William Hague sur BBC radio au lendemain d'une décision des 27 membres de l'UE. "Il y aura une discussion au sein de l'Union européenne d'ici au 1e août". "Nous avons dit que nous nous étions engagés, à ce stade, alors que nous travaillons sur la conférence de Genève (de juin), à ne prendre aucune décision sur l'envoi d'armes à quiconque. Mais nous ne sommes pas liés à la date du 1er août. Je ne veux pas qu'on pense qu'il y a une décision automatique après le 1e août ou que nous excluons de le faire avant", a-t-il précisé. L'UE, profondément divisée, a décidé dans la nuit de lundi à mardi de lever l'embargo sur les armes à destination de l'opposition syrienne sous la pression de Londres et, dans une moindre mesure, de Paris. Toutefois, la déclaration politique accompagnant cet accord précise que les pays ne livreront pas d'armes à ce stade et que le Conseil des ministres européens réexaminera la question le 1er août. Il s'agit de ne pas mettre en danger l'initiative de paix russo-américaine devant permettre l'organisation d'une conférence internationale à Genève en juin. (Belga)

Nos partenaires