Syrie - L'échange de prisonniers montre la dépendance du régime envers l'Iran, selon l'opposition

10/01/13 à 11:42 - Mise à jour à 11:42

Source: Le Vif

(Belga) L'échange inédit de 48 pèlerins iraniens contre plus de 2.000 personnes détenues dans les geôles syriennes montre "à quel point le régime (de Damas) dépend de Téhéran", a indiqué jeudi un des principaux groupes d'opposition.

"Toute honte bue, le régime syrien est le seul régime au monde qui s'est permis d'échanger ses propres citoyens pour obtenir la libération de citoyens étrangers", a assuré dans un communiqué le Conseil national syrien (CNS), principale composante de l'opposition. "Cette victoire (la libération des prisonniers) montre le niveau de dépendance du régime par rapport à Téhéran", selon le CNS. Le régime et les rebelles en Syrie ont procédé mercredi au plus important échange de détenus depuis le début du conflit il y a 21 mois, à l'issue de laborieuses négociations qui ont abouti à la libération de 48 Iraniens contre 2.135 personnes détenues par le régime. C'est la première fois qu'un tel échange est annoncé publiquement, un geste sans précédent de la part de Damas en faveur de son allié iranien, deux régimes isolés au plan international. Selon plusieurs responsables, l'accord a été le fruit de négociations ardues impliquant la Turquie et le Qatar. "Les Syriens remercient nos frères et amis au Qatar et en Turquie pour leurs efforts ayant abouti à cet accord", a ajouté le CNS. L'Iran est le principal allié régional du régime de Bachar al-Assad. (JUG)

Nos partenaires