Syrie: des dizaines de civils alaouites exécutés par les rebelles en août

11/10/13 à 13:37 - Mise à jour à 13:37

Source: Le Vif

(Belga) Jihadistes et insurgés ont exécuté 67 civils et pris en otage 200 personnes de la communauté religieuse du clan Assad en Syrie, dans les crimes les plus marquants commis par l'opposition armée depuis le début du conflit, affirme vendredi une ONG internationale, Human Rights Watch (HRW).

Dénonçant des "crimes contre l'Humanité", Human Rights Watch (HRW) a affirmé que des jihadistes et des rebelles avaient tué le 4 août au moins 190 civils, dont 67 exécutés alors qu'ils n'étaient pas armés, et pris en otage 200 personnes dans des villages alaouites de la province côtière de Lattaquié, fief du président Bachar al-Assad. Dans son rapport, HRW explique avoir interrogé des survivants de l'attaque et avoir compilé une liste de noms des victimes, parmi lesquelles se trouvaient dont 57 femmes et 18 enfants. Selon HRW, basée à New York, au moins 20 groupes, principalement des jihadistes affiliés à Al-Qaïda, ont participé à l'opération de conquête de ces villages, qui ont ensuite été repris par l'armée. L'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et un autre groupe détiennent toujours les plus de 200 civils, en majorité des femmes et des enfants, selon l'organisation. Les alaouites -une branche du chiisme à laquelle appartiennent la plupart des cadres du régime- sont minoritaires en Syrie. Les rebelles qui tentent de renverser le régime sont en grande majorité des sunnites. (Belga)

Nos partenaires