Synatom s'étonne des "déclarations incorrectes" de l'ONDRAF

22/02/13 à 18:20 - Mise à jour à 18:20

Source: Le Vif

(Belga) Synatom, la Société belge des combustibles nucléaires, s'étonne vendredi dans un communiqué des "déclarations incorrectes" émanant de la direction de l'Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies (ONDRAF) estimant que tous les exploitants d'installations nucléaires devraient être tenus de mettre à disposition des provisions pour couvrir les coûts nucléaires. Synatom regrette également "l'amalgame fait entre tous les opérateurs nucléaires qui doivent constituer des provisions".

Synatom s'étonne des "déclarations incorrectes" de l'ONDRAF

"Il faut établir un cadre légal et réglementaire qui puisse garantir en toutes circonstances la poursuite du financement de la gestion des déchets radioactifs", avait estimé jeudi le directeur de l'ONDRAF. Synatom tient vendredi à rappeler que la gestion des provisions nucléaires destinées au démantèlement des centrales nucléaires et au traitement du combustible déchargé est une mission de service public confiée par la loi "exclusivement à Synatom". La disponibilité des moyens financiers est assurée par l'obligation faite à Synatom de disposer en permanence des liquidités nécessaires pour faire face aux dépenses de démantèlement et de gestion du combustible irradié des trois années à venir, ajoute l'organisme. Les dispositions contractuelles entre l'ONDRAF et Synatom prévoient la possibilité pour l'ONDRAF de faire préfinancer ses investissements par Synatom. "A ce jour, aucune demande de l'ONDRAF n'a été introduite auprès de Synatom", conclut la Société belge des combustibles nucléaires. (PLE)

Nos partenaires