Suppression du concours de kiné - Axxon se réjouit mais rappelle le problème de budget

19/07/13 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Le Vif

(Belga) La suppression annoncée du concours de sélection des kinésithérapeutes "réjouit" Axxon, l'organisation de défense professionnelle de la kinésithérapie en Belgique. L'organisation estime cependant que l'accessibilité aux soins "est susceptible d'être mise en péril" car l'augmentation du nombre de kinés "mettra encore plus de pression sur un budget serré".

"Nous nous réjouissons car nous avions toujours demandé cette suppression. Nous n'avons jamais été d'accord avec un concours après le diplôme", a souligné Axxon auprès de l'Agence Belga. L'organisation déplore cependant que "le budget de la kinésithérapie ait déjà été réduit de 3,5% à 2,4% du budget total de l'assurance soins de santé au cours des dix dernières années. Sur cette même période, 50% de patients sont traités en plus pour des raisons démographiques, mais aussi en raison de la pratique basée sur des preuves donnant des traitements de qualité". En outre, la décision n'apporte toujours pas de solution à la demande de réglementation pour qu'il y ait suffisamment de kinés diplômés dans les différents domaines dans lesquels la kinésithérapie est nécessaire, souligne Axxon. "La Commission de la planification devrait conseiller le ministre de la Santé publique à ce sujet", recommande l'organisation, qui demande que l'accent soit mis sur la coordination des programmes entre les Communautés et que les étudiants en kinésithérapie soient guidés vers une répartition équilibrée dans les différents domaines. Le Conseil des ministres a également décidé vendredi d'attribuer aux 200 kinés francophones qui n'avaient pas été retenus lors des concours 2011 et 2012 un numéro INAMI définitif leur permettant d'exercer comme indépendant. Cette mesure vaut également pour les kinés qui sortiront des études en septembre. (Belga)

Nos partenaires