SudPresse a commis une faute en modifiant une photo de la victime d'un accident

26/12/13 à 18:34 - Mise à jour à 18:34

Source: Le Vif

(Belga) Le Conseil de déontologie journalistique (CDJ) a déclaré fondée la plainte de la victime d'un accident contre les éditions de SudPresse, indique-t-il jeudi dans un communiqué. Selon le CDJ, SudPresse a commis une faute déontologique en transformant la photo illustrant un article. L'auteur de l'article et SudPresse n'ont cependant pas fourni d'arguments contradictoires.

SudPresse a commis une faute en modifiant une photo de la victime d'un accident

Le plaignant, sous emprise de l'alcool, avait été victime d'un grave accident à la gare d'Ostende le 18 août 2013 et SudPresse y avait consacré un article deux jours plus tard. Les pages 1 et 12 du journal présentaient en illustration un montage dans lequel apparaît une même photo du plaignant trouvée sur le réseau social Facebook. Si la photo de la p.12 le montre une guitare à la main, l'instrument a disparu sur celle de la p.1 et la courbure de la main correspond "à la tenue d'un verre ou d'une bouteille", indique le CDJ. L'homme avait adressé une plainte au CDJ en septembre dernier. Selon lui, l'article portait notamment atteinte à son droit à l'image par l'utilisation non autorisée d'une photo trouvée sur Facebook et par sa modification entre les pages 1 et 12. Dans sa décision, le CDJ rappelle que l'accès à des photos en ligne ne donne pas automatiquement le droit de les reproduire. Mais dans ce cas précis, la photo du plaignant a été prise lors d'un concert et se trouvait sur la page Facebook de son groupe musical. Sa reproduction était donc permise, selon le CDJ. Le Conseil de déontologie souligne néanmoins un manquement à la déontologie pour la modification de la photo des pages 1 et 12. "On ne peut déontologiquement pas accepter qu'une autre photo soit modifiée pour la faire artificiellement appuyer une information présentée par la journaliste", justifie le CDJ. (Belga)

Nos partenaires