Succession royale - Le Château de Laeken retrouve sa pleine dimension royale sans changer de locataire

21/07/13 à 21:04 - Mise à jour à 21:04

Source: Le Vif

(Belga) Sans changer d'occupant, le château de Laeken que le nouveau couple royal rejoindra au terme d'une journée historique, retrouve sa pleine dimension royale. Le roi Philippe et la reine Mathilde, y résident depuis leur mariage en 1999, alors que le roi Albert II et la reine Paola avaient choisi de rester au Belvédère, au moment d'accéder au trône, après le décès inopiné du Roi Baudouin.

Succession royale - Le Château de Laeken retrouve sa pleine dimension royale sans changer de locataire

La construction du château de Laeken, au nord de Bruxelles, remonte à l'époque de la domination des Pays-Bas autrichiens à la fin du 18ème siècle. Il est destiné, dans un premier temps, à la résidence des gouverneurs des Pays-Bas. Durant la période de domination française du début du 19ème siècle, il manque de finir en pièces, un spéculateur s'en étant porté acquéreur dans l'intention de morceler sa vente. L'empereur Napoléon s'en porte acquéreur en 1804 et lui prodigue sa première restauration. Durant la période hollandaise qui précède la naissance de la Belgique, il sert de seconde résidence à Guillaume d'Orange. Son histoire est ensuite étroitement liée à l'histoire de la monarchie belge. On doit à Léopold Ier, l'aménagement des vastes serres de métal et de verre qui, ouvertes une fois par an durant deux semaines au public, permettent à la population de s'approcher un peu plus du château. Son fils, Léopold II, a fait restaurer l'aile nord et la coupole du château ravagés par un incendie en 1890 et agrandir l'ensemble de deux nouvelles ailes monumentales, au début du vingtième siècle. Mais les travaux n'ont pu être achevés selon les souhaits du roi-bâtisseur qui rêvait d'un accès ferroviaire jusqu'au coeur du domaine. Les ouvrages d'art de cette ligne jamais mise en service, ont été réalisés parallèlement à l'aménagement de l'avenue Van Praet. La tranchée ferroviaire a été creusée le long de ladite avenue -elle est redevenue depuis peu le lieu de culture du cresson qu'elle a été durant de longues années-. Plus récemment, le Roi Léopold III a été amené à quitter les lieux au terme de la question royale, au moment où son fils Baudouin a accédé au trône de Belgique, en 1951. (Belga)

Nos partenaires