Succession royale - Fan de Mathilde, une Modavienne possède en secret 35 albums photo à son effigie

19/07/13 à 10:11 - Mise à jour à 10:11

Source: Le Vif

(Belga) Maryse Chinet, une Modavienne de 63 ans, collectionne depuis près de 14 ans les clichés de la princesse Mathilde, dont elle se sent très proche. Au total, elle a déjà rassemblé plus d'un millier de photos dans 35 albums et ne compte pas s'arrêter là. Elle les a ouverts jeudi pour l'Agence Belga.

"Je les suivrai pour toujours", s'est promis ce professeur de néerlandais, aujourd'hui à la retraite. "Tout a commencé lorsque ma mère m'a montré un jour un album sur la famille royale qu'elle avait dû réaliser à l'école, je me suis alors lancée moi aussi dans des albums contenant des clichés de Baudouin et Fabiola à l'époque". Ces albums, la Modavienne les a tenus de ses 10 à ses 24 ans, puis a arrêté après le décès du roi Baudouin car voir la reine Fabiola seule la peinait énormément. Jusqu'au jour où Philippe a rencontré Mathilde, un vrai coup de coeur pour la sexagénaire. La première photo de cette deuxième série d'albums date de 1999, peu avant la rencontre de la princesse avec le peuple belge. Depuis, elle n'a plus arrêté. Dissimulés derrière les célèbres boîtes de biscuits à l'effigie de la famille royale, les albums, qu'elle ne se lasse jamais de regarder, sont soigneusement classés dans une armoire du salon. C'est avec des yeux pétillants que cette fan de la première heure parle de celle qu'elle admire et rêve en secret de rencontrer. Ce qu'elle n'a pu faire qu'une fois "mais de trop loin" à son goût. Pour elle, Philippe et Mathilde ont "un coeur en or et une grande profondeur". "Ce qui les touche", la touche aussi. Comme le décès du père de Mathilde. Maryse a partagé la peine de celle-ci et en parle encore avec des trémolos dans la voix. Elle fait également allusion aux critiques adressées à la princesse lorsqu'elle devait se reposer lors de sa première grossesse. "J'ai vécu cela avec elle et lui ai écrit une lettre. Je sais combien une grossesse peut être difficile." Si son fils unique et son mari sont au courant de sa collection, c'est en secret que la Modavienne réalise ses albums. "Les voisins ne savent pas, personne ne sait. Je ne voudrais pas de commentaires négatifs au sujet de cette passion car cela me ferait trop de peine." De la peine, Maryse Chinet en ressent aussi lorsque les critiques fusent envers Philippe. Elle est convaincue qu'il sera "un très bon Roi". "Il a été bien préparé, il faut lui laisser nous montrer ce qu'il vaut avant de le critiquer". Elle prend cela tellement à coeur, qu'il lui est arrivé encore dernièrement de se "chamailler avec une bonne amie" à ce sujet, explique-t-elle après avoir bu un coup d'eau pour reprendre son souffle. Car parler de Mathilde, elle pourrait le faire "des heures entières". Ce qu'il adviendra de son trésor caché plus tard, Maryse y pense parfois. Elle aimerait qu'il revienne aux enfants des futurs souverains, "pour qu'ils puissent voir comment étaient leurs parents et l'amour qui se dégage de chaque cliché du couple". Car c'est vraiment ainsi que cette incollable de la famille royale perçoit Mathilde. "C'est une femme amoureuse et aimante, qui prend soin des autres". "C'est une profonde amitié que je ressens pour la princesse. Je ne dirais pas qu'elle fait partie de ma famille car j'ai trop de respect pour la famille royale, mais elle pourrait être ma fille", ajoute-t-elle, émue. Dimanche, Maryse Chinet sera devant son poste de télévision, "de la première à la dernière minute". Le champagne est déjà au frais et elle a commandé un bavarois chez le boulanger pour l'occasion. Elle devra toutefois essayer de surveiller la cuisson de son dîner. Lors du mariage de Philippe et Mathilde, "tout avait brûlé" car elle était restée devant le poste. (Belga)

Nos partenaires