STIB - Des députés s'inquiètent de l'avenir incertain des tarifs préférentiels

09/11/12 à 12:52 - Mise à jour à 12:52

Source: Le Vif

(Belga) Plusieurs députés bruxellois de l'opposition, mais aussi de la majorité se sont inquiétés vendredi matin de l'avenir incertain des tarifs préférentiels de la STIB. Au cours de la séance plénière du parlement, ils ne se sont guère montrés rassurés par la réponse apportée, au nom du gouvernement régional, par le ministre des Finances Guy Vanhengel (Open VLD).

Point de départ des interrogations parlementaires: la décision du gouvernement de la fédération Wallonie-Bruxelles de ne plus participer à la couverture de la réduction de 50% du tarif des abonnements scolaires dont celle-ci partageait la prise en charge avec la Région pour l'année en cours. Le gouvernement bruxellois planche par conséquent sur les moyens de financer en tout ou en partie cette mesure et envisagerait de revoir les tarifs préférentiels dont profitent notamment les seniors, affirmait le quotidien Le Soir dans son édition de vendredi. A l'heure des questions d'actualité au parlement régional, Vincent De Wolf (MR), Carline Désir (PS) et Emmanuel De Bock (FDF) n'ont pas caché leur inquiétude à la fois pour les familles et pour les seniors. Ils ne se sont guère montrés rassurés par la réponse du ministre Vanhengel, lequel a rappelé que le gouvernement régional avait été amené à intervenir en 2012, à la suite d'un premier renoncement du gouvernement de la fédération Wallonie-Bruxelles. Il a ajouté que face à la complexité des dispositifs de tarifs préférentiels à géométrie variable des deux communautés sur le territoire de la capitale, le gouvernement Picqué entendait remettre de l'ordre dans tout cela en veillant à offrir une meilleure lisibilité de ces tarifs préférentiels. Les discussions à ce sujet ont lieu dans le cadre de la préparation du nouveau contrat de gestion de la STIB. (PVO)

Nos partenaires