Statut unique - "Les 80 millions sont une compensation de la suppression du jour de carence"

01/10/13 à 10:06 - Mise à jour à 10:06

Source: Le Vif

(Belga) Les employeurs nient que le gouvernement fédéral mette en oeuvre une diminution de charges de 80 millions d'euros pour apaiser le mécontentement à propos du statut unique. Tant Karel Van Eetvelt (Unizo) que Pieter Timmermans (FEB) soulignent qu'il s'agit d'une compensation de la suppression du jour de carence, le premier jour de maladie non-payé pour les ouvriers. Cette compensation faisait partie du compromis, indiquent-ils.

Les autorités perçoivent actuellement des cotisations sur ce jour de carence supprimé, dit Pieter Timmermans sur Twitter. "Vois pas ce que le gouvernement injecte." Le patron de l'Unizo Karel Van Eetvelt a pour sa part déclaré en radio (VRT) que les 80 millions d'euros sont une compensation pour le surcoût du statut unique. Il a répété que les employeurs trouvent que l'accord sur le statut unique est mis en oeuvre de manière déséquilibrée. L'Unizo reste demandeuse d'une diminution linéaire de charges de 7 milliards d'euros. Cela doit être le moteur des élections de l'an prochain. Le gouvernement actuel doit selon le patron de l'Unizo "faire ce qu'il peut". (Belga)

Nos partenaires