Station Princesse Elisabeth: début des expéditions saisonnières en Antarctique

22/11/12 à 17:44 - Mise à jour à 17:44

Source: Le Vif

(Belga) Les premiers chercheurs sont arrivés à la station princesse Elisabeth en Antarctique pour y lancer la saison estivale des expéditions scientifiques, appelée aussi Belare (Belgian Antartic Research Expedition), peut-on lire sur le site internet www.antarcticstation.org. Neuf chercheurs belges, japonais, anglais et allemand vont ainsi étudier notamment la calotte glaciaire durant plusieurs semaines. Une autre équipe, composée en partie de Belges également, partira, quant à elle, à la recherche de météorites lunaires tombés sur cette partie de la planète.

Station Princesse Elisabeth: début des expéditions saisonnières en Antarctique

Trois chercheurs du laboratoire de Glaciologie de l'ULB sont arrivés à la station et y chapeauteront le projet "IceCon". C'est le chef d'expédition, Alain Hubert, qui les a accueilli. Frank Pattyn, Morgane Philippe et Jean-Louis Tison tenteront de mieux comprendre la déglaciation passée et présente dans la Terre de la Reine-Maud. "Les chercheurs vont analyser des fontes de glace, datant de 14.000 ans, et qui sont à la base d'une montée des eaux d'au moins 20 mètres en moins de 500 ans", explique Alain Hubert sur le site internet. Ces recherches doivent rassembler des informations qui permettront une meilleure compréhension des interactions planète-climat aujourd'hui. Le projet Samba (Search for Antarctic Meteorites, Belgian Approach), réunissant des scientifiques de l'ULB, de la VUB et de l'Institut national de recherches polaires de Tokyo (NIPR) transformera le champ de glace bleue de Nansen en Eldorado pour chasseurs de météorites. Le Pôle Sud présente les conditions rêvées pour repérer des petits cailloux noirs sur de la glace blanche affirment les scientifiques. "Cette année, les chercheurs espèrent retrouver un morceau de Mars ou de la Lune", indiquent l'ULB et la VUB. Au total, une dizaine de projets scientifiques seront menées, depuis la station Princesse Elisabeth, durant l'été austral. (Philippe SIUBERSKI)

Nos partenaires