Station polaire - La Fondation polaire regrette la polémique et apporte des précisions

11/07/13 à 20:10 - Mise à jour à 20:10

Source: Le Vif

(Belga) La Fondation polaire internationale et son fondateur Alain Hubert ont regretté jeudi la polémique et les allégations, selon eux infondées au sujet d'un différend entre la Fondation et l'Etat belge et qui portent atteinte "à leur réputation et à leur travail tant en Belgique qu'à l'étranger".

Station polaire - La Fondation polaire regrette la polémique et apporte des précisions

Selon le quotidien Le Soir, la Fondation polaire internationale (IPF), présidée par M. Hubert, reproche à l'Etat d'être mauvais payeur et de la mettre dans des graves difficultés financières. Le contentieux porterait sur un montant de 1,9 million d'euros. Dans une lettre adressée récemment au gouvernement, elle a évoqué la "résolution" de la convention avec l'Etat, revendiquant la pleine propriété sur la station. Toujours selon le journal, le président du comité de direction de la Politique scientifique fédérale, appuyé par son ministre de tutelle Philippe Courard, a demandé la suspension du budget 2013. Le dossier sera sur la table du gouvernement vendredi. Dans un communiqué, la Fondation polaire internationale a précisé jeudi soir que depuis plusieurs semaines, elle-même et l'Etat belge se sont engagés dans un processus de négociation pour aboutir à un accord concernant les montants dus par l'Etat belge, l'organisation de la prochaine campagne 2013-2014 et la future gouvernance de la station. Selon elle, la demande de suspension du budget 2013 concerne le Secrétariat polaire et non la Fondation polaire internationale. Le Secrétariat polaire mandate la Fondation polaire pour réaliser les expéditions en Antarctique. Toujours d'après la Fondation polaire et Alain Hubert, la note à discuter par le Conseil des ministres est un protocole d'accord concernant les montants dus par l'Etat belge, l'organisation de la prochaine campagne 2013-2014 et la future gouvernance de la station; elle ne concerne en rien des questions de transparence et légalité. La Fondation a enfin tenu à rappeler que ses comptes sont audités et que de nombreux contrôles et audits commandités par l'Etat belge depuis le lancement de la Station ont validé les comptes ces comptes ainsi que sa sa gestion en Antarctique. (Belga)

Nos partenaires