Station polaire: l'Etat hausse le ton

11/07/13 à 08:50 - Mise à jour à 08:50

Source: Le Vif

(Belga) La station polaire Princesse Elisabeth est au coeur d'une bataille d'influence entre le gouvernement et son principal gestionnaire, l'explorateur Alain Hubert, rapporte Le Soir dans son édition de jeudi.

Station polaire: l'Etat hausse le ton

La Fondation polaire internationale (IPF), présidée par M. Hubert, reproche à l'Etat d'être mauvais payeur et de la mettre dans des graves difficultés financières. Le contentieux porterait sur un montant de 1,9 million d'euros. Dans une lettre adressée récemment au gouvernement, elle a évoqué la "résolution" de la convention avec l'Etat, revendiquant la pleine propriété sur la station. La réponse du gouvernement n'a pas tardé. Le président du comité de direction de la Politique scientifique fédérale, Philippe Mettens, appuyé par son ministre de tutelle Philippe Courard, a demandé la suspension du budget 2013. La fondation a entre-temps retiré sa lettre, mais le conflit persiste. La transparence et la légalité budgétaire des comptes présentés par la fondation sont remis en cause, de même que les conflits d'intérêts dans le chef de M. Hubert. Une note sur le sujet sera soumise vendredi au Conseil des ministres. (Belga)

Nos partenaires