Stade national - Vincent de Wolf se réjouit mais appelle à la prudence

25/05/13 à 19:37 - Mise à jour à 19:37

Source: Le Vif

(Belga) Le chef du groupe MR au parlement bruxellois, Vincent De Wolf, s'est réjoui, samedi dans un communiqué, des ambitions footballistiques de la Belgique et de la Région bruxelloise pour l'implantation du stade national sur le parking C du Heysel mais il appelle à la prudence pour préserver le caractère national du stade qui sera situé en Flandre.

Vincent De Wolf se réjouit d'abord des ambitions footballistiques de la Belgique et de la Région bruxelloise. Il dit ensuite comprendre que la démolition du stade actuel et sa reconstruction engendreraient des problèmes de nuisance et de mobilité et de la nécessaire construction de logements sur le site. Le chef du groupe MR au parlement bruxellois pense toutefois que l'option choisie par le gouvernement bruxellois suscite "de vives inquiétudes". Il estime que le caractère national du nouveau stade devra être consacré, la nouvelle implantation se situant sur le territoire de la Flandre. "Le bénéfice de ses activités commerciales et la mise à l'emploi de travailleurs ne pourront uniquement profiter au Nord du pays", s'inquiète-t-il. Vincent De Wolf est d'avis que "la Région bruxelloise et les Bruxellois devront nécessairement y trouver leur compte". Pour lui, le nouveau stade ne sera pas sans "conséquences financières et sociales au lendemain du juste financement de la Région bruxelloise". Il estime enfin que "l'impact culturel, (...) les effets induits en matière de taxes, les conséquences innombrables pour les entreprises de service, pour la mobilité à Bruxelles, etc. devront nécessairement faire l'objet de justes répartitions ou compensations". (Belga)

Nos partenaires