Stade national - Vervoort: "Mais que propose André Antoine? "

19/06/13 à 11:41 - Mise à jour à 11:41

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a mis en avant "un fédéralisme adulte et de coopération" face aux reproches du ministre francophone des Sports André Antoine (cdH) critiquant une "mise en bière" du projet de nouveau stade national, voire "un deuxième Zaventem" offert à la Flandre.

Stade national - Vervoort: "Mais que propose André Antoine? "

"Mais que propose Monsieur Antoine", a demandé M. Vervoort (PS) dans un communiqué, rappelant que la décision d'implanter le nouveau stade sur le parking C du Heysel a été prise à l'unanimité du gouvernement bruxellois - et donc aussi de ses membres cdH. L'implantation sur ce terrain, propriété de la Ville de Bruxelles mais situé sur la commune flamande de Grimbergen, "s'inscrit dans une dynamique nationale et est motivée par la volonté d'accueillir un ou plusieurs matchs de l'Euro 2020", ajoute M. Vervoort. Il dit souhaiter en outre rassembler toutes les conditions pour que les Diables Rouges disposent du stade qu'ils méritent. "Ce qui compte réellement, c'est que la Belgique dispose d'un stade de dimension internationale, peu importe qu'il se situe en Wallonie, en Flandre ou à Bruxelles, n'en déplaise à certains", a ajouté Rudi Vervoort. Lundi, André Antoine (cdH), a affiché son irritation sur ce dossier dont il dit n'avoir pas été mis au courant. "J'adore la Grimbergen, blonde ou brune, mais c'est toujours une mise en bière. Et je pense que ce projet va y ressembler...", a-t-il grincé. "C'est un deuxième Zaventem qu'on leur offre", a-t-il ajouté mercredi, évoquant l'aéroport de Bruxelles-national installé sur sol flamand. (Belga)

Nos partenaires