Stade national - Le Vlaams Belang promet un tir de barrage juridique contre le projet sur le parking C

11/09/13 à 15:31 - Mise à jour à 15:31

Source: Le Vif

(Belga) Le Vlaams Belang a promis mercredi d'offrir une résistance juridique à la construction d'un nouveau stade national sur le site du parking C situé à Grimbergen à quelques mètres de la Région bruxelloise. Réagissant à l'annonce de l'accord de principe des gouvernements flamand, bruxellois et fédéral au sujet de la construction de cette nouvelle enceinte qui devrait permettre à la Belgique de participer à l'organisation du championnat d'Europe des nations en 2020, la formation nationaliste flamande d'extrême droite a précisé qu'elle recourrait à toutes les démarches juridiques nécessaires pour parvenir à ses fins, que ce soit de sa propre initiative ou en collaboration avec des riverains.

Stade national - Le Vlaams Belang promet un tir de barrage juridique contre le projet sur le parking C

Selon le sénateur Bart Laeremans, par ailleurs conseiller communal à Grimbergen, sur le territoire de laquelle le parking C est situé, et le chef du groupe Vlaams Belang au parlement flamand, Joris Van Hautem, ce stade n'a pas sa place à Grimbergen, mais sur le site de Schaerbeek-formation ou ailleurs à Bruxelles. Les élus nationalistes formulent plusieurs griefs contre le projet, à commencer par son incompatibilité "flagrante", selon eux avec le plan régional flamand d'aménagement du territoire ("Gewestelijk Ruimtelijk Uitvoeringsplan -GRUP). D'après eux, une modification de ce plan nécessitera plusieurs procédures, ce qui bloquera la situation pour au moins deux ans. Les deux élus s'attendent à ce que les procédures intentées par la suite au Conseil d'Etat contre le nouveau plan d'aménagement du territoire soient couronnées de succès, et "même si l'autorité flamande l'emporte, nous seront trois ans plus tard". Le parti d'extrême droite craint aussi un surplus de nuisances pour les environs, principalement parce qu'une telle infrastructure nécessitera l'organisation d'au moins 60 à 80 grands événements par an pour être réellement rentable. Rappelant l'existence d'autres projets immobiliers d'envergure, notamment commerciaux, dans la zone, il prédit un infarctus sur le plan de la circulation dans la périphérie nord. Le Vlaams Belang redoute enfin une atteinte au caractère néerlandophone de la commune de Grimbergen par "une grande influence francisante". (Belga)

Nos partenaires