Stade national - Agacé du choix de Grimbergen, le ministre Antoine prédit une "mise en bière" du projet

17/06/13 à 15:53 - Mise à jour à 15:53

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Sports de la fédération Wallonie-Bruxelles, André Antoine (cdH), a affiché lundi son irritation sur la gestion du projet du futur stade national de Bruxelles, et les menaces que celui-ci fait peser sur l'avenir du Mémorial Van Damme.

Interrogé lundi après-midi en commission des Sports du Parlement de la Fédération par Jean-Luc Crucke (MR) sur cette polémique, le ministre est apparu agacé de ne pas avoir été consulté. "Je ne suis pas au courant de la demande de la Région bruxelloise, dont je découvre la compétence sportive", a ironisé M. Antoine. "J'adore la Grimbergen, blonde ou brune, mais c'est toujours une mise en bière. Et je pense que ce projet va y ressembler...", a-t-il grincé. La Région bruxelloise et la Ville de Bruxelles entendent ériger un nouveau stade national sur le site du parking C du plateau du Heysel, non loin de l'actuel Roi Baudouin. Ce vaste parking, propriété de la Ville de Bruxelles, est toutefois situé sur le territoire de la commune de Grimbergen, en Région flamande. Le projet vise à construire un tout nouveau stade de football en vue de l'Euro-2020 de football. Il n'intègre toutefois pas a priori de piste d'athlétisme, ce qui y excluerait de facto la tenue du traditionnel Mémorial Van Damme, le plus grand meeting mondial d'athlétisme. Redoutant de voir cette épreuve quitter à jamais la Belgique si le projet était mis en oeuvre tel que programmé, le député Jean-Luc Crucke a pressé lundi le ministre Antoine de jouer au "Casque bleu" pour sauver le meeting belge. "Je ne suis pas compétent pour la Flandre...", a répondu le ministre francophone, visiblement mécontent de l'emplacement retenu par Bruxelles pour héberger le futur stade national. (Belga)

Nos partenaires