Spontin - Le centre géographique de Wallonie pourrait être légèrement différent aujourd'hui

25/05/13 à 19:22 - Mise à jour à 19:22

Source: Le Vif

(Belga) Le centre géographique de Wallonie, inauguré samedi après-midi à Spontin, pourrait être légèrement déplacé s'il était à nouveau calculé aujourd'hui, a indiqué Philippe Lambot, directeur de la géodésie à l'Institut géographique national (IGN). Calculé en 2003 selon une projection "Lambert 1972" de la Belgique, il aura fallu dix ans au projet pour se concrétiser. Depuis, une nouvelle projection de la Belgique, "Lambert 2008", existe.

Spontin - Le centre géographique de Wallonie pourrait être légèrement différent aujourd'hui

"C'est un sujet qui revient assez régulièrement au devant de l'actualité avec un débat sur la situation exacte de tel ou tel point. En réalité, ce sont les choix dans le calcul qui font que le centre est là-bas, ici ou ailleurs. Le calcul du centre d'une surface n'est pas compliqué. C'est la surface qui est difficile à déterminer", explique Ingrid Vanden Berghe, administratrice déléguée de l'IGN. Plusieurs zones sont tantôt inclues, tantôt exclues du territoire de la Belgique, ajoute l'administratrice. Comme Baarle-Nassau, une commune au nord-est d'Anvers, des territoires à côté du port de Zeebrugge ou encore une bande de chemin de fer entre la Wallonie et l'Allemagne. "Une différence peut également survenir si l'on utilise le tracé de la frontière, comme nous le faisons à l'Institut, à l'échelle 1/10.000, ou si on prend le relevé de chaque parcelle cadastrale", précise Ingrid Vanden Berghe. Le calcul est ensuite réalisé par un logiciel, un système d'information géographique, en quelques minutes avant d'être déterminé concrètement via un GPS professionnel, poursuit Philippe Lambot. (Belga)

Nos partenaires