Sous pression américaine sur l'Ukraine, Paris tacle la diplomatie d'Obama

14/05/14 à 00:41 - Mise à jour à 00:41

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius s'en est pris mardi à la politique étrangère de Barack Obama, notamment sur la Syrie, Paris étant piqué au vif par des pressions américaines sur la vente de navires de guerre à la Russie.

Sous pression américaine sur l'Ukraine, Paris tacle la diplomatie d'Obama

M. Fabius était en visite bilatérale à Washington lundi et mardi --sa première depuis qu'il dirige la diplomatie française-- après la visite d'Etat en février du président François Hollande, lequel avait vanté l'amitié "pour toujours" entre les deux alliés. Mais quelques jours avant l'arrivée de Laurent Fabius, les Etats-Unis avaient enfoncé un coin dans "l'alliance transformée" entre Washington et Paris. Le département d'Etat et des élus avaient fait part de leurs "inquiétudes" quant à la vente par Paris à Moscou de deux bateaux militaires Mistral, en pleine crise ukrainienne et au moment où les Occidentaux prennent des sanctions contre la Russie. Pour l'industrie de la défense française, il s'agit d'un méga-contrat d'1,2 milliard d'euros signé en 2011 pour deux bâtiments devant être livrés en octobre et en 2015 et censés transporter hélicoptères et tanks. Le secrétaire d'Etat John Kerry devait aborder ce dossier en voyant M. Fabius mardi. A peine sorti de l'entretien, le ministre français a assuré que son homologue américain ne lui avait pas demandé de renoncer à la vente des Mistral et il a répliqué aux admonestations américaines. "La France n'a de leçons de fermeté à recevoir absolument de personne. (...) La France fait son devoir, qu'il s'agisse de l'Ukraine ou qu'il s'agisse d'ailleurs", a-t-il lancé lors d'une conférence de presse. "La France remplit toutes ses obligations, la France est à la fois pour la dialogue et la fermeté", a-t-il prévenu, visiblement irrité. (Belga)

Nos partenaires