Soudan: libération de 7 officiers récemment condamnés pour tentative de coup d'Etat

17/04/13 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Le Vif

(Belga) Sept anciens officiers de l'armée soudanaise condamnés le 7 avril à des peines de 2 à 5 ans de prison pour une tentative de coup d'Etat en 2012 ont été libérés mercredi.

Deux autres officiers condamnés en même temps avaient été libérés deux jours plus tôt. Les sept hommes, vêtus en civil et criant "Dieu est grand", se sont rendus au domicile de Mohammed Ibrahim, celui d'entre eux qui avait écopé de la peine la plus lourde, où ils ont été accueillis par des centaines de sympathisants, proches ou voisins tirant des coups de feu en l'air. Les raisons de cette libération n'étaient pas claires dans l'immédiat, mais selon l'armée, les officiers avaient déposé le 9 avril une demande de grâce en se présentant comme des "prisonniers politiques", une catégorie de détenus que le président Omar el-Béchir s'est engagé le 1er avril à libérer. "Maintenant nous sommes libres et l'affaire est close pour nous", a déclaré M. Ibrahim. Tout sourire, les sept hommes, qui ont été radiés de l'armée, ont été portés en triomphe par leurs sympathisants, qui ont tué quatre moutons pour entamer les célébrations de leur libération. Les officiers risquaient la peine de mort dans cette affaire qui, selon des experts, reflète les remous internes du régime de M. Béchir, qui s'est emparé du pouvoir il y a 24 ans grâce à un coup d'Etat dans lequel M. Ibrahim avait joué un rôle. La plupart des officiers impliqués sont proches d'anciens combattants jihadistes et particulièrement du groupe des "Saihoun" (voyageurs en arabe). Ce sont aussi des vétérans de la guerre civile contre les Sudistes (1983-2005, 2 millions de morts). (Belga)

Nos partenaires