Sommet UE - Elio Di Rupo content pour la Belgique mais triste pour l'Europe

08/02/13 à 18:49 - Mise à jour à 18:49

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre belge Elio Di Rupo a jugé de façon mitigée l'accord bouclé vendredi en début de soirée sur le cadre financier européen pour la période 2014-2020, après plus de 24 heures de négociations ardues.

Sommet UE - Elio Di Rupo content pour la Belgique mais triste pour l'Europe

"J'ai un sentiment de soulagement concernant la partie belge du budget européen, mais j'ai aussi un sentiment d'occasion ratée de conforter l'Europe parce que, globalement, ce budget reste décevant", a jugé vendredi M. Di Rupo devant la presse. De tradition pro-européenne, la Belgique était partisane d'un budget suffisamment ambitieux pour permettre à l'Europe de fonctionner et d'assumer les missions supplémentaires qui lui ont été confiées. La Commission européenne estimait avoir besoin de 1.045 milliards d'euros jusqu'à la fin de la décennie pour travailler efficacement. Elle devra cependant se contenter de 960 milliards en crédits d'engagements et de 908,4 milliards en paiements après les réductions réclamées par une série de pays emmenés par la Grande-Bretagne. Interrogé par la presse belge pour savoir si le Premier ministre britannique David Cameron devait être considéré que la vainqueur de ce sommet européen, M. Di Rupo a jugé qu'il n'y avait "pas de vainqueurs ni de vaincus". "Je ne suis ni sourd ni aveugle, mais globalement, vu la configuration politique et les exigences nationales, on a tout de même réussi à réaliser ce budget", s'est-il félicité, saluant à nouveau la "magie institutionnelle permanente" du président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, qui a forgé cet accord. (PVO)

Nos partenaires