Sommet sur la sécurité nucléaire - Obama cherche à rabibocher le Japon et la Corée du Sud

25/03/14 à 16:24 - Mise à jour à 16:24

Source: Le Vif

(Belga) Le président américain Barack Obama a profité du Sommet sur le nucléaire de La Haye pour organiser mardi la première rencontre entre la présidente sud-coréenne et le Premier ministre japonais dans un contexte de tensions persistantes entre les deux pays.

M. Obama devait accueillir en début de soirée à la résidence de l'ambassadeur des Etats-Unis à La Haye la Sud-Coréenne Park Geun-Hye et le Japonais Shinzo Abe, à l'issue du sommet, selon des sources diplomatiques. Ce sommet tripartite est la première rencontre entre les deux dirigeants asiatiques depuis leur arrivée au pouvoir il y a un peu plus d'un an. "Nous espérons avoir une discussion franche sur les questions de sécurité en Asie orientale", a déclaré mardi M. Abe, en espérant que cette réunion "sera la première étape" pour relancer la coopération avec Séoul. "L'essentiel des débats devrait être consacré à la Corée du Nord", en particulier "à la question nucléaire", a précisé le porte-parole de la présidente sud-coréenne. La brouille entre Séoul et Tokyo inquiète les Etats-Unis, qui ont fait de l'Asie le "pivot" de leur diplomatie. Séoul reproche à M. Abe, connu pour ses positions nationalistes tranchées, sa visite le 26 décembre au sanctuaire Yasukuni, où sont honorés 2,5 millions de morts tombés pour le Japon, dont 14 criminels de guerre condamnés après 1945. Ces derniers mois, Mme Park s'était déclarée préoccupée par l'apparente volonté de Tokyo de "réexaminer" les excuses officielles présentées en 1993 sur les actes commis pendant l'occupation de la péninsule coréenne, concernant notamment les femmes enrôlées de forces dans des bordels militaires. M. Abe a assuré le 14 mars n'avoir absolument pas cette intention. (Belga)

Nos partenaires