Sommet sur la sécurité nucléaire - "Isoler politiquement la Russie, c'était un minimum"

25/03/14 à 17:29 - Mise à jour à 17:29

Source: Le Vif

(Belga) "La stratégie d'isoler politiquement la Russie, c'était un minimum alors que le pays n'a pas respecté l'inviolabilité des frontières, ébranlant tout l'édifice de paix", a réagi mardi le Premier ministre belge Elio Di Rupo. La veille, un G7 convoqué par Barack Obama à La Haye a décidé d'exclure provisoirement la Russie du G8, dont elle était membre depuis 1998, et d'organiser à Bruxelles la réunion initialement prévue en juin à Sotchi.

"On ne nous a pas demandé notre avis puisque la Belgique n'est pas membre du G7 mais il semble que plusieurs Etats, dont l'Allemagne et la France, aient proposé Bruxelles comme lieu de la prochaine rencontre", a précisé Elio Di Rupo. Cette décision "confère à notre capitale un rôle mondial très important et attire les regards du monde vers la Belgique", a-t-il poursuivi. Quant à l'exclusion de la Russie du club des pays les plus industrialisés, "c'est une décision à caractère politique. Si escalade il y a, et je ne l'espère pas, des sanctions économiques pourront être prises mais celles-ci devront faire mal aux autorités russes et non à la population, tant russe qu'européenne, ou aux entreprises", a encore souligné le Premier ministre. Lundi, Elio Di Rupo avait déjà appelé à des "mesures bien étudiées". "Il faut des sanctions mais il faut surtout reprendre les discussions avec la Russie afin que le pire n'arrive pas", avait-il estimé. (Belga)

Nos partenaires