Sommet européen - Les Etats doivent avoir "beaucoup d'espace" pour traduire les objectifs de l'UE

19/12/13 à 15:58 - Mise à jour à 15:58

Source: Le Vif

(Belga) Les Etats doivent avoir "beaucoup d'espace" pour mettre en oeuvre les objectifs socio-économiques européens, a affirmé le Premier ministre belge Elio Di Rupo, en arrivant à un sommet où il sera question de "contrats" entre l'Union et ses pays membres.

Après déjà plusieurs années de réformes visant à renforcer la convergence socio-économique, l'Union examine actuellement un nouvel outil: des "arrangements contractuels" appuyés par des incitants financiers. Selon cette proposition, les gouvernements de chaque pays concluraient avec la Commission des contrats, basés sur les recommandations de celle-ci. L'idée est de renforcer le sentiment d'appropriation de réformes aujourd'hui parfois perçues comme imposées par Bruxelles. Pour amener les Etats à jouer le jeu, une incitation financière serait proposée. Porté par le président du Conseil européen Herman Van Rompuy, le projet reste assez flou. Aucune précision n'a été donnée sur le financement des aides, en dehors d'une vague référence à la Banque européenne d'investissement. La nature contraignante ou non des contrats est par ailleurs discutée. Pour M. Di Rupo, ce nouvel instrument ne doit pas trop entraver la marge de manoeuvre des gouvernements. Il revendique "beaucoup d'espace" et des "libertés pour prendre les décisions". Le chef du gouvernement a par ailleurs salué l'accord partiel intervenu mercredi soir sur un fonds de résolution bancaire, même s'il faudra du temps avant que celui-ci soit pleinement opérationnel. "Dix ans, c'est long, mais c'est certainement une amélioration", a-t-il dit. (Belga)

Nos partenaires