Somalie: MSF déplore la libération de l'assassin présumé d'un coordinateur belge

08/01/13 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Source: Le Vif

(Belga) Médecins Sans Frontières regrette la libération de l'assassin présumé de son coordinateur belge Philippe Havet et de son collègue indonésien Karel Keiluhu, tués en décembre 2011. Le chef des autorités judiciaires somaliennes, Aidiid Ilka Hanaf, avait annoncé que des juges corrompus avaient ordonné la libération du suspect.

Somalie: MSF déplore la libération de l'assassin présumé d'un coordinateur belge

Le 29 décembre 2011, une fusillade dans les locaux de Médecins Sans Frontières à Mogadiscio a coûté la vie à Philippe Havet et à son collègue indonésien Karel Keiluhu. Un suspect avait été arrêté -et condamné, selon l'agence de presse allemande DPA- mais des membres influents de sa famille ont corrompu des juges et des hommes politiques pour obtenir sa libération, selon Aidiid Ilka Hanaf. Et l'assassin présumé a retrouvé la liberté sans avoir obtenu une décision de justice officielle. Les trois juges concernés par cette affaire ont été suspendus. "Nous sommes sous le choc de cette nouvelle et nos pensées vont vers les proches de nos collaborateurs décédés", affirme Meinie Nicolai, président de MSF Belgique. MSF a demandé des explications aux autorités somaliennes mais n'a pas obtenu de réponse satisfaisante. "Nous avons appris la nouvelle de l'attaque et de la libération du suspect par les médias", selon Meinie Nicolai. Après cette attaque, MSF a suspendu son action à Mogadiscio mais poursuit d'autres projets ailleurs dans le pays. (MUA)

Nos partenaires