Snowden a demandé l'asile à l'Équateur

23/06/13 à 20:38 - Mise à jour à 20:38

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre équatorien des Affaires étrangères Ricardo Patino a annoncé dimanche qu'Edward Snowden, ex-consultant de la CIA accusé d'espionnage par Washington, avait demandé l'asile à l'Équateur.

"Le gouvernement de l'Équateur a reçu une demande d'asile de la part d'Edward Snowden", a déclaré le chef de la diplomatie équatorienne sur son compte Twitter. M. Patino a rendu publique la démarche de M. Snowden depuis le Vietnam, où il se trouvait dimanche en visite officielle. M. Snowden, recherché par la justice des Etats-Unis après avoir livré une masse d'informations sur les opérations américaines de surveillance électronique, a quitté dimanche Hong Kong, où il était réfugié. Il est arrivé à Moscou par un vol de la compagnie russe Aeroflot. Des médias russes ont indiqué qu'il pourrait être en transit pour Caracas via La Havane. Wikileaks a affirmé dans un communiqué qu'"il était en route pour la République d'Équateur". M. Snowden, dont les Etats-Unis avaient réclamé en vain l'extradition à Hong Kong, s'est évaporé à l'arrivée à Moscou. Il n'était pas parmi les passagers qui ont passé le contrôle des passeports au terminal F de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo, selon une journaliste de l'AFP. Des journalistes de l'AFP ont vu une voiture diplomatique portant un drapeau équatorien devant le terminal, accompagnée d'un 4X4. La chaîne de télévision publique Rossia 24 a estimé qu'Edward Snowden pouvait avoir été emmené pour passer la nuit dans une ambassade d'un pays sud-américain à Moscou. L'Équateur a accordé l'asile politique au fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, recherché par les Etats-Unis pour avoir révélé des quantités de messages diplomatiques, et réfugié depuis juin 2012 à l'ambassade d'Équateur à Londres. Ces derniers jours, M. Assange a déclaré publiquement son soutien à Edward Snowden. Le fondateur australien de WikiLeaks a dénoncé samedi l'inculpation de Snowden pour espionnage par la justice américaine et a appelé un "pays courageux" à se porter volontaire pour lui accorder l'asile. (Belga)

Nos partenaires