SNCB: les promeneurs le long des voies responsables de 3h40 de retard par jour

19/06/13 à 18:16 - Mise à jour à 18:16

Source: Le Vif

(Belga) Le phénomène des personnes non-autorisées marchant le long des voies de chemins de fer a fortement augmenté : 478 cas en 2012, contre 222 en 2010. Ces promeneurs ont causé en moyenne 3h40 de retard dans la circulation des trains par jour l'année dernière, ont indiqué Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire, et la SNCB Holding, mercredi, dans un communiqué. Du 6 au 10 juin, Securail et la police des chemins de fer ont mené une opération "coup de poing" pour tenter de combattre le phénomène.

SNCB: les promeneurs le long des voies responsables de 3h40 de retard par jour

Durant les cinq jours d'action nationale, pas moins de 54 procès-verbaux ont été dressés pour présence non-autorisée le long des rails. Les équipes de Securail (le service de sécurité de la SNCB) et de la police fédérale avaient ciblé une soixantaine d'endroits "à risques". Ils répéteront cette action de contrôle de manière plus étendue encore en septembre prochain. Les promeneurs en infraction risquent 14 jours de prison et une amende pouvant atteindre 1.200 euros, selon le communiqué. De plus en plus de personnes prennent le risque de traverser les voies. Dès qu'une présence illicite est détectée, les trains s'arrêtent et ne peuvent redémarrer qu'à vitesse très limitée. Malgré ces précautions, "les circulations illicites le long des voies font en moyenne 9 morts et 4 blessés graves chaque année sur l'ensemble du réseau ferroviaire belge", précise Infrabel. (Belga)

Nos partenaires