SNCB - La province de Luxembourg fait front face au plan d'investissements de la SNCB

12/01/13 à 09:12 - Mise à jour à 09:12

Source: Le Vif

(Belga) Le gouverneur de la province de Luxembourg, Bernard Caprasse, a convoqué vendredi toutes les forces vives de la province pour s'opposer au plan d'investissements de la SNCB, rapportent samedi plusieurs médias luxembourgeois.

Le plan d'investissements 2013-2025 de la SNCB prévoit notamment la suppression de quatre lignes (Liège-Gouvy, Liège-Marloie, Bertrix-Libramont et Athus-Arlon), répertoriées "C" (entretien et investissements stoppés dans un an), dans la province. Responsables syndicaux et politiques de la province du Luxembourg demandent, désormais, en priorité, que la modernisation et les travaux de la ligne 162 (Bruxelles-Arlon) soient retirés de la clé de répartition d'investissements 60/40 entre la Flandre et la Wallonie, et fassent partie d'un traitement financier à part, à l'instar des lignes TGV ailleurs en Belgique. Dans sa stratégie de pression auprès du gouvernement fédéral mais aussi du gouvernement wallon, les Luxembourgeois comptent également sur le soutien du gouvernement grand-ducal voisin. Par ailleurs, le front commun exige que la classification "incompréhensible" des lignes ferroviaires (A, B et C) soit revue. Si les Luxembourgeois ne sont pas entendus par le successeur du ministre Paul Magnette, ils envisagent d'organiser "un train de la colère" qui ira porter jusqu'à Bruxelles toutes les voix indignées des Luxembourgeois. (QUJ)

Nos partenaires