SNCB : L'Unizo demande un service minimum lors des grèves

01/10/12 à 18:48 - Mise à jour à 18:48

Source: Le Vif

(Belga) L'organisation flamande d'indépendants Unizo critique vivement la grève nationale du service ferroviaire, qui paralysera le pays mercredi, a-t-elle indiqué lundi dans un communiqué. L'organisation demande également qu'un service minimum soit instauré.

"Les arguments comme 'ça serait difficile à organiser' ne tiennent pas la route. Un service minimum est garanti dans d'autres pays européens sans problème. Il n'y a qu'en Belgique qu'une grève des trains peut bloquer tout un pays." L'organisation Unizo estime le coût pour les abonnés de l'interruption du trafic ferroviaire à au moins 1,96 million d'euros, un calcul qui ne tient compte que du transport de personnes. Le coût économique de la grève du trafic de marchandises, des embouteillages sur les routes ou les personnes qui n'iront pas travailler ou seront en retard, n'est pas pris en compte dans ce montant. Pour l'Unizo, les syndicats de la SNCB perturbent la vie des entreprises sans trop y réfléchir. "Le mécontentement concernant cette grève s'ajoute au nombre record de plaintes auprès de la SNCB, à la ponctualité en baisse et aux trains surpeuplés... Les consommateurs attendent au contraire de la fiabilité et de la qualité des transports publics", ajoute l'Unizo. L'organisation lance un appel à toutes les entreprises et tout les travailleurs avec une voiture afin qu'ils se mettent à la disposition de ceux qui mercredi ne pourront se rendre au travail en train. L'Unizo invite chauffeurs et passagers à se retrouver sur le site internet www.carpoolplaza.be. (MUA)

Nos partenaires