SNCB: "Cette grève va toucher les passagers et l'économie belge"

02/10/12 à 07:47 - Mise à jour à 07:47

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Entreprises Publiques Paul Magnette regrette dans une interview accordée à La Libre Belgique et à La Dernière Heure la grève de 24 heures qui prendra cours mardi soir dans les chemins de fer. "Cette grève va toucher les passagers et l'économie belge", souligne-t-il.

SNCB: "Cette grève va toucher les passagers et l'économie belge"

Le ministre socialiste estime que les craintes des syndicats ne sont pas fondées. Ils prônent le retour à une structure unique pour la SNCB, avec un seul statut et un seul interlocuteur pour les voyageurs. "Au sujet de l'unicité du statut, contrairement à ces craintes, elle est prévue dans l'accord de gouvernement. J'entends bien le respecter", indique M. Magnette, qui pense également que la réforme qu'il propose est la plus à même de garder la dette sous contrôle. Selon le ministre, la proposition syndicale d'en revenir à une seule structure ne tient pas, eu égard aux obligations européennes, sauf à en revenir à celle de la holding qui n'a pas fonctionné. Il assure que la structure qu'il prône, scindant l'opérationnel du financier, est la plus efficace. Tout l'opérationnel sera à nouveau intégré, précise-t-il. Paul Magnette n'est pas tendre pour Ecolo qui a soutenu lundi dans un communiqué le modèle défendu par les syndicats. "Quelques années après avoir exercé une compétence, Ecolo sait toujours ce qu'il faut faire... Il y a eu l'énergie avec Olivier Deleuze, maintenant la mobilité que gérait Isabelle Durant", fait-il observer. Paul Magnette appelle les syndicats à reprendre les négociations dès après la grève afin d'examiner toutes les formules qu'il propose. (VIM)

Nos partenaires