Slovénie: démission de deux ministres clés, la crise s'aggrave

24/01/13 à 17:47 - Mise à jour à 17:47

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres des Finances et de la Justice du gouvernement slovène ont démissionné jeudi après que leur parti eut quitté le gouvernement de coalition du Premier ministre Janez Jansa, bien décidé à rester au pouvoir.

"Ce gouvernement va continuer à travailler", a déclaré le Premier ministre conservateur lors de sa première conférence après l'annonce la veille par la petite formation Liste citoyenne (DL) de son retrait de la coalition gouvernementale. M. Jansa a exclu de demander un vote de confiance au parlement, où sa coalition désormais quadripartite a perdu la majorité absolue. S'il était rejeté, de nouvelles élections législatives anticipées devraient être organisées. Les ministres clés des Finances Janez Sustersic et de la Justice Senko Plicanic, tous deux membres de DL, ont officiellement remis leur démission jeudi. Ces départs interviennent à un moment délicat pour le petit pays de 2 millions d'habitants issu de l'ex-Yougoslavie, autrefois élève modèle de la zone euro. L'Etat, très dépendant des exportations, est appelé à rester en récession en 2013 et souffre d'un chômage élevé. Les finances publiques sont fragilisées par le secteur bancaire, plombé par des actifs toxiques. M. Sustersic a largement contribué à l'élaboration d'un plan de sauvetage des banques, devant permettre au pays d'éviter d'avoir recours à une aide européenne. La Commission de lutte contre la corruption a publié début janvier un rapport mettant en cause Janez Jansa. Elle a relevé de multiples irrégularités dans la déclaration de ses biens. Deux autres partis membres de la coalition, le parti des retraités DeSUS et le parti populaire SLS, ont demandé à Janez Jansa de démissionner, et ont annoncé qu'ils pourraient également quitter le gouvernement s'il ne répondait pas à cette demande. (DGO)

Nos partenaires