Situation budgétaire difficile à l'ULB: Les syndicats se préparent à partir en grève

25/03/14 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Source: Le Vif

(Belga) Les trois syndicats de l'Université Libre de Bruxelles (ULB), CGSP, CNE et CGSLB, se préparaient à partir en grève mardi midi, a annoncé mardi Olivier Cornelis, président de la section CGSP pour le personnel administratif, technique, de gestion et spécialisé de l'ULB. Les syndicats ont claqué la porte du conseil d'entreprise mardi matin après avoir appris, pendant la séance, l'envoi par les autorités de l'ULB d'un courrier faisant état de la situation budgétaire difficile de l'université. Un conseil d'entreprise extraordinaire sera convoqué mercredi à 8h du matin, a fait savoir le porte-parole de l'ULB, Nicolas Dassonville.

Situation budgétaire difficile à l'ULB: Les syndicats se préparent à partir en grève

"Nous apprenons en séance, pas le biais de SMS de nos collègues, que les autorités ont envoyé un mail alarmiste sur les finances", explique Olivier Cornelis. "Les trois syndicats n'étaient pas au courant de ce mail et le président du conseil d'administration n'en parle pas en ouvrant la séance." "Il y a rupture totale de confiance, l'Université s'apprête à un plan social dans un avenir proche et on maintient au mieux les organisations syndicales dans une ignorance par une omission d'information", regrette Olivier Cornelis. Nicolas Dassonville a quant à lui indiqué que les syndicats étaient partis avant que ce point, qui était à l'ordre du jour, ne soit évoqué. Dans leur courrier, dont Belga a reçu une copie, les autorités de l'ULB préviennent d'emblée que l'exercice budgétaire 2014 de l'ULB sera particulièrement difficile. "La diminution, à hauteur de plus d'un million d'euros, de l'allocation versée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, suite à la stagnation de nos inscriptions dans le contexte d'une enveloppe fermée, nous impose des réductions de budget importantes", est-il écrit. "Vu le contexte difficile, des mesures ont été discutées hier au niveau du conseil d'administration. Ces mesures ont été prises de manière à préserver l'emploi et de garantir qu'aucun licenciement n'aurait lieu", précise Nicolas Dassonville. (Belga)

Nos partenaires