Situation budgétaire à l'ULB: la tension baisse un peu, plus de mot d'ordre de grève

26/03/14 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Le Vif

(Belga) La tension sociale est quelque peu retombée mercredi à l'ULB à la faveur d'un conseil d'entreprise extraordinaire de plus de quatre heures où les autorités ont pu détailler les mesures qu'elles comptaient prendre pour boucler le budget 2014 de l'Alma Mater bruxelloise.

Situation budgétaire à l'ULB: la tension baisse un peu, plus de mot d'ordre de grève

Les syndicats, qui évoquaient mardi la possibilité de partir en grève, n'envisagent plus que des "actions symboliques" pour l'instant, a indiqué mercredi après-midi Olivier Cornelis, président de la section CGSP pour le personnel administratif, technique, de gestion et spécialisé (PATGS) de l'ULB. L'université bruxelloise fait face à une situation budgétaire délicate en raison d'une diminution à hauteur de plus d'un million d'euros de l'allocation versée par la Fédération Wallonie-Bruxelles suite à la stagnation de ses inscriptions. Pour équilibrer le budget, les autorités de l'ULB envisagent notamment de ne remplacer qu'après un mois seulement les personnes en congé maladie, et à hauteur de la moitié de leur temps de prestation seulement, de ne plus remplacer certains certains crédit-temps à temps partiels, et d'organiser un prélèvement sur les reports de comptes, ce qui devrait éviter de toucher à la masse salariale, selon elles. Les syndicats redoutent néanmoins dans un avenir plus ou moins proche un impact, non sur le personnel statutaire de l'université, mais sur ses nombreux agents contractuels. "S'il est plus difficile de licencier du personnel statutaire, je crains que les contractuels fassent les frais dans les années à venir d'un plan d'économie", commente M. Cornelis. Selon lui, les organisations syndicales de l'ULB devraient organiser dans les jours qui viennent des "actions symboliques" pour attirer l'attention, mais sans déclencher de mouvement de grève toutefois. (Belga)

Nos partenaires