Signature d'un dispositif contre les marchands de sommeil à Molenbeek

27/06/13 à 13:20 - Mise à jour à 13:20

Source: Le Vif

(Belga) Un dispositif de coopération entre la commune de Molenbeek-Saint-Jean, le CPAS et la police zonale visant à lutter contre les marchands de sommeil et les logements insalubres a été signé, jeudi matin.

Une base de données reprendra désormais l'ensemble des arrêtés d'inhabitabilité, soit 432 depuis 2009. Sur 37.000 logements, 62 arrêtés ont été enregistrés en 2012 et déjà 50 en 2013. A chaque visite de domiciliation, une fiche renseignant les indices d'insalubrité sera envoyée à la cellule logement. Plus de 5.000 fiches devraient être remplies chaque année. Une alerte au guichet population permettra d'avertir le nouveau locataire lorsque son logement est frappé d'un arrêté d'insalubrité et de l'informer des démarches existantes. La cellule logement passe de 3 à 6 agents, avec la désignation d'un collaborateur spécifique. La taxe sur les logements insalubres a été élevée, en janvier, de 1.500 à 2.000 euros. Le propriétaire s'expose également à une dénonciation auprès de la région, qui peut lui coûter jusqu'à 10.000 euros. "A partir d'aujourd'hui, les marchands de sommeil dormiront moins tranquille à Molenbeek-Saint-Jean", prévient Karim Majoros, échevin du Logement. "Par leur action coordonnée, commune, police et CPAS décourageront avec plus de force la minorité de propriétaires qui jouent avec la santé et la sécurité des Molenbeekois les plus faibles". La bourgmestre Françoise Schepmans a rappelé l'urgence d'agir en soulignant que Molenbeek-Saint-Jean compte plus de 95.000 habitants et figure dans le "croissant fertile" de Bruxelles-Capitale. (Belga)

Nos partenaires