Sierra Leone: le procès en appel de Charles Taylor s'est ouvert

22/01/13 à 11:41 - Mise à jour à 11:41

Source: Le Vif

(Belga) Le procès en appel de l'ex-président du Liberia Charles Taylor, condamné en première instance à 50 ans de prison pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre, s'est ouvert mardi devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) en présence de l'accusé.

Sierra Leone: le procès en appel de Charles Taylor s'est ouvert

Vêtu d'un costume sombre, d'une chemise blanche et d'une cravate rouge, Charles Taylor, 64 ans, écoutait attentivement le représentant de l'accusation Nicholas Koumjian, lors d'une audience publique à Leidschendam, dans la banlieue de La Haye. Le TSSL "devrait tenir pour responsable non seulement ceux qui ont perpétré les crimes, mais également ceux qui les ont soutenus, c'est extrêmement important", a soutenu M. Koumjian. "C'est le premier procès d'un chef d'État, et cela a des conséquences énormes", a ajouté M. Koumjian en référence au fait que M. Taylor avait été en 2011 le premier ex-chef d'État condamné par la justice internationale depuis le tribunal militaire de Nuremberg. Président du Liberia de 1997 à 2003, Charles Taylor avait été reconnu coupable en avril 2011 d'avoir "aidé et encouragé" une campagne de terreur visant à obtenir le contrôle de la Sierra Leone pendant une guerre civile ayant fait 120.000 morts entre 1991 et 2001. Selon les juges, Charles Taylor avait notamment fourni armes et munitions aux rebelles sierra-léonais du Front révolutionnaire uni (RUF) sans pour autant avoir le contrôle direct de ces rebelles. (PETER DEJONG)

Nos partenaires