Si la N-VA et le PS continuent comme ça, tout sera bloqué, prévient Charles Michel

19/01/13 à 13:28 - Mise à jour à 13:28

Source: Le Vif

(Belga) Le PS et la N-VA sont les meilleurs ennemis du monde. Ils échangent des coups, mais ne peuvent pas se faire mal parce qu'ils boxent chacun dans leur coin, affirme samedi le président du MR Charles Michel dans une interview au Standaard. Il prévient que cette "stratégie des meilleurs ennemis" comporte un risque de blocage complet.

"Ce sont les meilleurs ennemis l'un de l'autre", affirme Charles Michel du PS et de la N-VA. "Il y a quelques années, c'était le cas pour le PS et le CVP, maintenant, le PS et la N-VA. Ils s'attaquent soi-disant et montrent qu'ils sont les meilleurs francophones ou flamands." Ce n'est pas la bonne stratégie, selon le président des libéraux. "Ce n'est pas la radicalisation institutionnelle qui nous aidera. Cela rendra juste impossible les réformes socio-économiques. Cela amènerait un immobilisme total, une crise totale", déclare Charles Michel. "Si les deux partis forts, la N-VA et le PS, continuent dans cette voie, tout sera bloqué." A la question de savoir si le PS est un parti dangereux, Charles Michel répond que le "conservatisme du PS" l'est en tout cas. "C'est pour cela que je suis un libéral et pas un socialiste. La radicalisation, la stratégie des meilleurs ennemis, porte en soi le risque d'un blocage complet. Nous avons besoin dans ce pays de partis qui prennent vraiment les rênes et qui gouvernent. Di Rupo fait de son mieux en tant que Premier ministre, j'en suis convaincu, mais il est et reste naturellement socialiste." (NICOLAS MAETERLINCK)

Nos partenaires