Sept policiers accompagneront les supporters des Diables Rouges au Brésil

05/06/14 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Le Vif

(Belga) Sept policiers belges s'envoleront samedi pour le Brésil à l'occasion de la Coupe du monde de football. À la demande des autorités brésiliennes, ils seront en charge durant cet événement de l'accompagnement des supporters belges et veilleront à un échange d'information optimal avec leurs homologues brésiliens. La plupart d'entre eux sont des habitués des contacts avec le monde du football belge. Francophones, néerlandophones ou germanophone, ils proviennent tant des polices fédérale que locale.

Sept policiers accompagneront les supporters des Diables Rouges au Brésil

Plus de soixante policiers ont postulé pour se rendre au Brésil mais seuls sept agents ont finalement été sélectionnés. Six sont des hommes, habitués aux contacts avec le monde du football, que ce soit à Anderlecht, Eupen, au Standard de Liège, à Charleroi ou à Hoogstraten. Une femme provenant de la zone Bruxelles-Ouest a également posé sa candidature et a finalement été retenue. Parlant parfaitement le portugais et ayant des liens familiaux avec le Brésil, son profil cadrait parfaitement pour assurer le lien avec les autorités brésiliennes. "Ce n'est pas pour le football que j'ai postulé", explique ainsi l'inspecteur Neele Szczudlo. "C'est surtout pour l'expérience de pouvoir collaborer avec mes homologues brésiliens. Et puis c'est aussi une opportunité de montrer que j'ai les mêmes capacités et la même autorité que mes collègues masculins." Les policiers, qui resteront au Brésil aussi longtemps que la Belgique est engagée dans le tournoi, travailleront en uniforme et seront donc facilement identifiables sur place. Quatre d'entre eux se trouveront dans les villes dans lesquelles les Diables Rouges joueront leurs matches. Si nécessaire, ils conseilleront la police locale et l'assisteront pour communiquer avec les supporters belges. Les trois autres seront actifs dans le centre policier international basé à Brasilia où ils recueilleront des informations qu'ils transmettront à leurs homologues brésiliens. Une très grande partie des coûts sera prise en charge par le Brésil, qui a sollicité l'appui de délégations policières de chaque pays qualifié pour le Mondial. Seuls les frais de voyage entre la Belgique et le Brésil seront payés par la police belge. (Belga)

Nos partenaires