Sept enfants congolais adoptés par des couples belges sont bloqués à Kinshasa

04/04/14 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

Source: Le Vif

(Belga) Sept enfants congolais, adoptés légalement par des couples belges, sont retenus depuis le mois de novembre à Kinshasa, en raison d'un moratoire d'un an sur les adoptions d'enfants congolais décrété par le président Kabila, peut-on lire vendredi dans Le Soir.

Le moratoire d'un an sur les adoptions a été décrété par le chef d'Etat congolais, excédé par la révélation de divers scandales et obligé de faire face à des pressions, surtout nord-américaines, visant à ouvrir l'adoption aux couples homosexuels, une perspective qui heurte l'opinion congolaise. Désireux d'y voir plus clair, le président Kabila avait donc décidé de bloquer momentanément toutes les adoptions, quels que soient le pays d'accueil et l'état d'avancement de la procédure. Les parents belges furent logés avec leurs enfants adoptés dès janvier par l'ambassade de Belgique et soutenus par les services consulaires. Les enfants les plus âgés furent autorisés à fréquenter gratuitement le lycée belge. Depuis le début de l'année, les sept couples se relaient auprès de ces enfants. La plupart des "adoptants" sont arrivés au bout de leurs congés parentaux et ont épuisé leurs vacances de 2013 et 2014. Les autorités belges se sont souciées de leur cas : des messages ont été envoyés par le cabinet du Premier ministre Elio Di Rupo et le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a soulevé le sujet. Par deux fois, s'adressant au chef de l'Etat "en tant que père...", le ministre de la Coopération Jean-Pascal Labille s'est entretenu directement avec le président Kabila. A bout de moyens, les parents se préparent à rentrer en Belgique, sachant que leurs enfants devront alors retourner dans leur orphelinat. (Belga)

Nos partenaires